LES EXAMENS DU SOMMEIL

Il existe de nombreux outils pour explorer les pathologies du sommeil

La Polysomnographie

L’examen de référence s’appelle la Polysomnographie. Il permet d’étudier le sommeil, son architecture, et ses différents stades grâce à un électroencéphalogramme (électrodes posées sur le cuir chevelu), mais également étudier la respiration nocturne à la recherche d’apnées, de ronflements,de baisse de l’oxygénation grâce à différents capteurs posés sur le corps (canule nasale, sangles thoraco-abdominales, oxymètre…), enfin rechercher des mouvements jambiers nocturnes. La pose des différents capteurs nécessite un technicien spécialisé et met environ 30 minutes.
L’examen est effectué habituellement en centre du sommeil mais peut également se réaliser à la maison avec un modèle plus petit, simplifié.

La Polygraphie

La Polygraphie ventilatoire est un autre examen classique en médecine du sommeil. Il est très fréquemment réalisé mais ne permet d’étudier que la respiration nocturne et donc ne rechercher que le SAS. Il ne permet pas d’explorer la qualité de sommeil et donc ne permet pas toujours de répondre à la cause d’une somnolence diurne. Il est très utile dans le dépistage du SAS, mais également dans le suivi du SAS, par exemple  pour le  réévaluer après perte de poids, ou encore  pour contrôler l’efficacité d’un traitement (PPC ou orthèse). Le nombre de capteurs est réduit, la pose ne prend que quelques minutes, l’examen est habituellement effectué à domicile.

Les tests de vigilance

Dans le cadre de l’exploration d’une somnolence diurne excessive ou pour tester l’aptitude à la conduite des chauffeurs professionnels, sont réalisés au sein du laboratoire du sommeil des tests de vigilance. Ils nécessitent la pose d’un électroencéphalogramme  (électrodes posées sur le cuir chevelu). ils consistent en la réalisation de 4 à 5 tests  de 20 à 40 minutes répartis sur la journée où le patient doit soit essayer de dormir, soit lutter contre le sommeil, selon l’objectif souhaité.

Les praticiens sont tous conventionnés secteur 1, sans dépassement d’honoraires.
Les actes et l’hospitalisation sont pris en charge selon les tarifs réglementés.

Contact